Pemba

Pemba, c’est où ? 

A 80 kilomètres au nord de l’île de Zanzibar, Pemba est la deuxième plus grande île de l'archipel. Elle est facile d’accès depuis son île jumelle (8 à 12 vols par jour, opérés par six compagnies concurrentes et sur des avions de 4 à 19 places), voire de Dar Es Salaam (2 vols par jour). Le temps de vol entre les 2 îles est de 30 minutes environ. Les avions volent à basse altitude ce qui permet d’observer les rivages des îles pendant le vol (choisissez un siège côté hublot…). Il existe aussi des liaisons en ferry entre les deux îles que nous ne recommandons pas, à la fois pour des raisons de confort et des raisons de sécurité.  

Pourquoi aller à Pemba ? 

Les voyageurs qui se rendent à Pemba choisissent le plus souvent leur destination de voyage en fonction de deux hôtels dont la réputation n’est plus à faire :
- le délicieux Fundu Lagoon, écolodge qui séduit les plus exigeants des romantiques et
Manta Resort, à l’extrême nord, construit en surplomb d’une plage extraordinaire. Manta Resort propose aussi l’expérience unique de son underwater room, qui offre aux voyageurs la possibilité de dormir sous l’eau, comme dans un aquarium. 
- en novembre 2015, a ouvert The Aiyana, délicieux hôtel chic et design dans un cadre idyllique. Frédéric a eu la chance d'y être le premier agent de voyages invité !

Pemba est aussi un spot de plongée et de snorkelling très réputé. Les récifs de corail qui entourent l'île protègent une multitude d'espèces marines, en particulier au Nord et à l’Ouest.

Voyager à Pemba  

Nous avons l’habitude d’expliquer aux voyageurs qui ont eu la chance de découvrir Zanzibar il y a plus de 20 ans (et ils sont peu nombreux…) qu’ils retrouveront à Pemba aujourd’hui l’ambiance de Zanzibar dans les années 80. 

Alors que le tourisme s’est récemment développé sur certaines côtes de Zanzibar, il est resté encore aujourd’hui presque absent de Pemba. Moins de 6 000 voyageurs étrangers découvrent Pemba chaque année (contre plus de 100 000 à Zanzibar) et le plus souvent, vous serez les seuls wazungu (hommes blancs) dans l’avion qui relie les deux îles.  

Contrairement à Zanzibar, qui est très plate et dont le sol est essentiellement de pierre de corail, Pemba est recouverte de nombreuses collines aux terres fertiles et à la végétation dense. Les Omanais l'appelaient The Green Island. Ainsi, la grande majorité de la production de clous de girofle est (encore aujourd’hui) effectuée à Pemba. Les voyageurs ne trouveront pas à Pemba la même richesse architecturale qu’à Zanzibar mais ils pourront vivre dans des paysages vierges et sur des côtes peu fréquentées. 

Il y a peu d’hôtels à Pemba :
- quelques petits hébergements dans la capitale (Chake Chake) qui accueillent essentiellement des routards et des voyageurs d’affaires,
- quelques petits hôtels de plage simples plus ou moins bien tenus et
- trois hôtels de grand confort, très isolés : Fundu Lagoon, The Ayiana et Manta Resort